Le guide complet concernant l’isolation des combles perdus

Si vous êtes désireux d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique sur votre habitat, l’isolation des combles perdus constitue l’un des premiers chantiers. Rapide et facile à mettre en place, vous profiterez d’un confort thermique renforcé, tout en réalisant des économies d’énergie.

Définition des combles perdus

Le terme de combles est employé pour la partie se situant sous les pans de la toiture. Cependant, les combles peuvent se présenter sous deux formes distinctes :

  • Lorsque vous avez l’opportunité de créer une pièce supplémentaire, il ne s’agit pas alors de combles perdus, mais de combles aménageables.
  • Si par contre la pièce n’est pas chauffée et considérée comme inhabitable, alors l’emploi du terme comble perdu n’est pas galvaudé.

Ainsi, ils se caractérisent par un espace non chauffé et vide faisant le lien entre l’extérieur et le volume chauffé de votre demeure. Par conséquent, il s’agit d’une zone tampon avec de nombreux échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur de votre maison.

Quelles sont les techniques employées pour l’isolation des combles perdus ?

Afin de limiter les déperditions de chaleur, il est essentiel de procéder à l’isolation des combles perdus. Le travail de rénovation consiste à utiliser un matériau isolant afin de recouvrir le plancher, car c’est l’élément faisant office d’interface entre le froid extérieur et le volume chauffé de votre demeure.

Pour procéder à l’isolation de l’espace, différentes techniques sont employées comme :

  • Le soufflage. Incontestablement, il s’agit de la méthode la plus répandue afin d’isoler les combles perdus. La technique repose sur le soufflage d’un isolant en vrac venant recouvrir la surface du plancher. Généralement, les entreprises proposant des solutions d’isolation de combles perdus ont recours à de la ouate de cellulose ou de la laine de verre. Ce procédé demeure particulièrement efficace, car il est simple à mettre en œuvre et permet de recouvrir les moindres recoins de la pièce.
  • L’épandage reste une méthode similaire au soufflage, mais elle présente l’avantage de ne pas utiliser de machines dans la projection de l’isolant. La pose s’effectue de façon manuelle sous forme de flocons.
  • Les isolants à dérouler constituent une autre solution visant à supprimer les ponts thermiques. Cependant, sa mise en pratique nécessite d’avoir des combles perdus accessibles. Afin d’augmenter l’épaisseur de l’isolant, la pose s’effectue en couches croisées et superposées. Pour cette méthodologie, la laine de roche, la laine de verre et les laines minérales sont les plus couramment utilisées.
  • La dernière solution consiste à utiliser des panneaux rigides pour l’isolation des combles perdus. Concernant les panneaux en eux-mêmes, ils sont généralement fabriqués à partir de polyuréthane, de polystyrène, de laine minérale ou encore de liège. Indéniablement, il s’agit de la méthodologie la plus performante, mais également la moins utilisée en raison de son coût élevé.

Pourquoi réaliser l’isolation des combles perdus ?

En procédant à l’isolation des combles perdus, vous limitez les déperditions de chaleur au niveau de votre toiture, ce qui vous permettra de gagner plusieurs degrés sans le moindre effort. Résultat, vous solliciterez moins votre chaudière et vos radiateurs. Le bénéfice est alors évident avec une consommation énergétique plus faible et donc une facture qui le sera également. À la clé, il est possible de réaliser plusieurs centaines d’euros d’économies chaque année.

Mais ce n’est pas le seul avantage de l’isolation des combles perdus. En effet, ces travaux de rénovation énergétique assurent un meilleur maintien de la température pendant la période hivernale. Résultat, vous réduisez les sensations de froid, particulièrement désagréables. Mais l’avantage est également palpable pendant la période estivale, car l’isolant va maintenir la fraîcheur à l’intérieur de votre habitat. Tout au long de l’année, la régulation thermique est de meilleure qualité et grâce à une température homogène dans votre logement, vous avez un confort de vie améliorée. En prime, l’isolation phonique participera à la réduction des nuisances sonores.

Si vous souffrez du problème des parois froides, l’isolation des combles perdus permettra de lutter contre ce phénomène. En effet, les différences de température entraînent de la condensation, un environnement propice au développement des moisissures au niveau du plafond et des murs. Mais en réduisant les écarts de température grâce à l’isolation des combles perdus, vous bénéficiez d’un habitat sain.

Le dernier avantage concerne la revalorisation de votre logement. Si vous avez entrepris des travaux d’isolation sur vos combles perdus, vous améliorez la classe énergétique de votre habitat. Or, cette caractéristique est prise en compte dans le DPE. Un document à présenter obligatoirement lorsque vous souhaitez réaliser la vente de votre bien immobilier. En vue des dernières tendances du marché, un logement avec une étiquette B ou C bénéficiera d’un prix de revente plus important qu’un logement avec l’étiquette F ou G.

Combien coûte l’isolation des combles perdus ?

En moyenne, l’isolation des combles perdus vous sera facturée entre 25 et 60 euros du mètre carré. Si un tel écart de prix est alors constaté, il s’explique par rapport à différents éléments à prendre en considération. À savoir la technique employée, le coût de la main-d’œuvre, l’isolant utilisé ainsi que la surface à isoler.

  • Chaque isolant dispose d’un prix défini et bien souvent ce sont les isolants écologiques qui sont les plus onéreux, contrairement aux laines minérales beaucoup plus accessibles sur le plan tarifaire.
  • Sans surprise, plus vos combles sont spacieux, plus la tarification sera importante.
  • Concernant le coût de la main-d’œuvre, elle se situera entre 20 et 40 euros de l’heure. Mais généralement, les travaux d’isolation des combles perdus pourront être réalisés sur la journée.

En additionnant les différentes caractéristiques vu précédemment, vous vous retrouvez avec une tarification comprise entre 25 et 60 euros du mètre carré.

Quelles sont les aides financières possibles pour l’isolation des combles perdus ?

Les prérequis

Une résistance thermique minimale a été prévue par le législateur dans le cadre de l’isolation des combles perdus. Cette valeur minimum est d’au moins 6 m2.K/W. Si votre résistance thermique est inférieure à ce prérequis, vous ne pouvez prétendre aux aides financières (source legifrance.gouv.fr).

Pour bénéficier de ce pouvoir isolant, il faudra environ 30 cm d’un isolant traditionnel. Assurez-vous que cette valeur notée « R » soit bel et bien présente sur le devis.

Pour plus d’efficacité, il est conseillé de s’orienter vers une résistance thermique jusqu’à 10 m2.K/W. Cela correspond à 40 cm d’un isolant traditionnel. Pour l’artisan, le temps de travail reste relativement similaire lorsque la projection s’effectue avec une machine. Avec une épaisseur plus importante de l’isolant, vous bénéficierez d’un meilleur confort thermique tout au long de l’année.

La prime énergie CEE

Pour l’isolation des combles perdus, vous pouvez utiliser le dispositif des certificats d’économies d’énergie. Ils sont directement mis en place par les grands fournisseurs afin d’inciter les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique.

Afin de prétendre à ce dispositif, il est impératif que les travaux soient réalisés par une entreprise disposant du label RGE, mais également d’avoir une résistance thermique de l’isolant supérieure à 6 m².K/W.

Concernant le montant accordé, il sera dépendant de la surface à isoler, de votre revenu fiscal de référence et de votre situation géographique. Mais sachez que la prime CEE peut atteindre 10 € du mètre carré.

La TVA à taux réduit

Les isolants utilisés dans l’isolation des combles perdus bénéficient d’un taux de TVA à 5,5 %. Mais encore une fois, cette réduction s’applique uniquement lorsque vous travaillez avec un artisan RGE. Dans le cas contraire, il vous sera impossible d’accéder à cet avantage.

Aucune démarche particulière n’est requise, la TVA à 5,5 % s’appliquera automatiquement sur la facturation.

Découvrez l’éco PTZ

L’éco prêt à taux 0 s’adresse aux propriétaires d’une résidence principale qui a été achevée il y a au moins deux ans. Il s’agit d’un prêt traditionnel, mais avec un taux d’intérêt nul.

Le montant accordé par l’établissement bancaire sera directement dépendant de la nature des travaux que vous entreprenez. En effet, l’éco PTZ est éligible à l’ensemble des travaux de rénovation énergétique.

Les aides régionales et locales pour l’isolation des combles perdus

En fonction de votre lieu de résidence, certaines aides spécifiques sont accordées pour l’isolation des combles perdus.

Afin de savoir si vous pouvez en bénéficier, il est nécessaire de vous rapprocher de votre collectivité. Ces aides existent sous différentes formes :

  • Le plan d’action logement accordé aux propriétaires salariés dans une entreprise comptabilisant plus de 10 employés. Il s’agit d’un prêt à taux réduit avec un plafond maximum de 10 000 €.
  • Les aides des caisses de retraite concernant uniquement les retraités du régime général.
  • Enfin, l’exonération partielle ou totale de la taxe foncière.

L’importance de travailler avec le bon artisan pour l’isolation des combles perdus

Si vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation énergétique et notamment l’isolation des combles perdus, n’hésitez pas à vous faire accompagner par une plate-forme de mise en relation afin de trouver la meilleure entreprise.

Quelques minutes seront suffisantes afin de décrire votre projet et une sélection de professionnels RGE sera mise à votre disposition dans le but d’obtenir un devis détaillé. Il s’agit d’une proposition tarifaire gratuite, sans aucun engagement de votre part.

Alors n’attendez plus et faites-vous accompagner par une entreprise digne de confiance afin de réaliser l’isolation des combles perdus.

Demandez vite un Devis Gratuit pour l’isolation de vos combles par un artisan RGE

fleche

Demandez vite un Devis Gratuit pour l’isolation de vos combles par un artisan RGE

Partager cet article