Installation de panneaux photovoltaïques – le guide complet

Avec la hausse continue du prix de l’électricité, l’installation de panneaux photovoltaïques devient de plus en plus rentable voire incontournable dans un futur proche. Et votre installation peut être financée en partie par des aides publiques et générer des revenus. Tour d’horizon sur l’installation de panneaux photovoltaïques.

Pourquoi installer des panneaux photovoltaïques sur votre maison ?

Pourquoi installer des panneaux photovoltaïques sur votre maison ?

👉 Vous économisez entre 50% et 70% sur votre facture d’électricité : en effet, vous consommez en majorité l’électricité que vous produisez gratuitement
👉 Vous êtes moins soumis aux augmentations du prix de l’électricité et vous avez une plus grande autonomie vis à vis du réseau électrique 
👉 Un retour sur investissement rapide : en fonction de votre installation et des aides disponibles, votre retour sur investissement est relativement court (estimé entre 5 et 10 ans en fonction des hausses du prix de l’électricité)
👉 Une très grande longévité : les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie très longue, au minimum de 20 ans et pouvant aller jusqu’à 35-40 ans avec une production qui reste très respectable malgré un âge avancé.
👉 Des Frais de maintenance minimes : la technologie est devenue extrêmement fiable et ne nécessite que très peu de maintenance, notamment un dépoussiérage saisonnier et éventuellement un remplacement des composants électriques (onduleur) tous les 10 ans
👉 Vous consommez une électricité écoresponsable provenant à 100 % d’énergies renouvelables. Et vous réduisez considérablement votre empreinte carbone car 95 % des composants des panneaux photovoltaïques sont recyclables ou réutilisables.
👉 Enfin, vous valorisez votre bien immobilier : équipée de panneaux solaires, votre maison voit sa valeur immobilière augmenter, ce qui annonce une belle plus-value à la vente.

Dans quels cas est-ce déconseillé d’installer des panneaux photovoltaïques ?

Bien que l’ensoleillement varie beaucoup en fonction des régions, il reste possible et rentable d’installer des panneaux photovoltaïques partout en France. Du moins, tant que certaines conditions d’ensoleillement sont remplies.  

Voici les cas de figure pour lesquels l’installation de panneaux photovoltaïques est déconseillée

  • un toit exposé Nord (Nord-Est, Nord ou Nord-Ouest)
  • un toit constamment à l’ombre
  • une superficie de toiture adéquate inférieure à 15m²

Les panneaux photovoltaïques peuvent être installés quelle que soit la pente du support, mais on considère que l’inclinaison optimale est d’environ 30°. Il est à noter qu’avec une inclinaison de 45°, la perte de productivité est d’environ 10%.

Comment se passe l’installation de panneaux photovoltaïques ?

Il existe principalement 2 types de poses sur toitures :

La technique dite par « surimposition » est la plus utilisée, car elle est la plus simple, rapide et moins chère. L’installateur fixe les panneaux par-dessus la toiture, parallèlement aux tuiles. Son seul inconvénient est esthétique : les panneaux solaires sont voyants.

L’intégration au bâti est une technique beaucoup plus esthétique mais également plus longue et onéreuse. Il s’agit de remplacer une partie des tuiles par les panneaux solaires à la même hauteur. Affleurant à la toiture, les panneaux photovoltaïques sont plus discrets et mieux intégrés à la toiture. Cette technique est privilégiée pour les constructions neuves ou en cas de rénovation complète de la toiture.

La pose dure en général quelques jours (2 à 5 jours en fonction de votre installation), mais il faudra également prévoir des délais supplémentaires pour le raccordement et les quelques démarches administratives.

L’installer de panneaux photovoltaïques, combien ça coûte ?

Les panneaux solaire à 1€ ou gratuit, ça n’existe pas.

Mauvaise nouvelle, si on vous propose une offre de panneaux solaires à 1€ ou totalement autofinancés, vous avez sûrement à faire à une arnaque. Ces prétendus offres s’inspirent librement de l’isolation à 1€ qui a été proposé par l’État, mais qui a été arrêté justement à cause d’un trop grand nombre d’abus et d’arnaques.

Bref, si on vous propose de telles offres, passez votre chemin.

Coûts moyens d’une installation de panneaux photovoltaïques

Le coût varie en fonction de

  • Du type de panneau photovoltaïque et de son rendement
  • De la puissance totale de l’installation
  • du type de pose (surimposition ou intégré au bâti)
  • du coût de la main d’œuvre (pour la pose et le raccordement)

Voici les prix moyens constatés pour différentes installations

  • 8 000 € pour une installation de 3 kWc ;
  • 13 000 pour une installation de 6 kWc ;
  • 17 000 € pour une installation de 9 kWc.

L’unité kWc correspond à « KiloWatt crète », la puissance électrique maximum produite par votre installation dans les meilleures conditions d’ensoleillement.

Une majorité de foyers français opte pour une puissance de 3kWc, car elle correspond globalement aux besoins moyen d’une maison de 100m² et qu’au delà de cette puissance, les revenus de la revente d’électricité à EDF sont imposables au titre de Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC).

Les aides et modalités pour une installation de panneaux photovoltaïques

Si vous produisez votre propre électricité, voici les trois options qui s’offrent à vous :

  • L’autoconsommation totale : vous consommez votre électricité et vous n’envoyez pas vers réseau EDF. Vous êtes quasiment indépendant, mais vous devez avoir des batteries, qui peuvent être très onéreuses
  • La vente totale : l’électricité que vous produisez est vendue dans sa totalité à EDF. Votre facture ne change pas, mais vous avez des revenus complémentaires.
  • L’autoconsommation avec revente du surplus : vous consommez au maximum l’électricité que vous produisez, au moment où elle est produite (en journée donc). Le surplus est envoyé au réseau EDF et la nuit vous consommez l’électricité issue du réseau.

La solution la plus rentable est actuellement l’autoconsommation avec revente du surplus. Elle permet de bénéficier de la prime à l’autoconsommation photovoltaïque ainsi que de tarifs à la revente du surplus assez intéressants.

La Prime à l’auto-consommation

Cette prime est destinée aux foyers qui utilisent leur propre production d’électricité tout en vendant le surplus de leur énergie à l’opérateur historique. La prime est versée sur cinq ans (un cinquième par an). Son montant s’évalue selon la puissance de l’installation et est réévalué tous les trimestres par la Commission de Régulation de l’Énergie.

Voici les montants actualisés pour la période du 01/08/2022 au 31/10/2022 :

  • Puissance de l’installation ≤ 3 kWc : 430 € / kWc
  • Puissance de l’installation ≤ 9 kWc : 320 € / kWc
  • Puissance de l’installation ≤ 36 kWc : 180 € / kWc
  • Puissance de l’installation ≤ 100 kWc : 90 € / kWc

Source : Commission de Régulation de l’Énergie.

Note importante : il est indispensable de faire appel à un professionnel RGE pour pouvoir prétendre à la prime à l’auto-consommation.

Cas concret : vous faites installer 15 panneaux photovoltaïques de puissance 300 W, vous obtenez une puissance totale de 4.5 kWc (300 W x 15 = 4500 W, soit 4.5 kWc). Vous pourrez alors bénéficier d’une prime de 1440 € (4.5 kWc x 320 € = 1440 €). Comme la prime est versée sur 5 ans, le montant de votre aide sera d’environ 288 € par an (1440 / 5 = 288 €).

L’obligation d’achat par EDF

Si vous optez pour la revente de surplus, vous pouvez vendre la production d’électricité que vous n’avez pas consommée.

Grâce à l’Obligation d’Achat, ce surplus d’électricité est réinjecté dans le réseau et acheté par EDF OA (Obligation d’Achat) à un prix défini par l’État et réévalué régulièrement. Pour vous, ce prix de vente est fixé à la signature du contrat et est garanti pour une durée de 20 ans.

Si vous voulez connaître le tarif d’achat du kWh photovoltaïque en vigueur, voici un tableau qui résume le tout :

Puissance de l’installation Prix de vente du surplus (en auto-consommation)Prix de vente en revente totale
Inférieur à 3 kWc0,10 €/kWh0,2022 €/kWh
Entre 3 kWc et 9 kWc0,10 €/kWh0,1718 €/kWh
Entre 9 kWc et 36 kWc0,06 €/kWh0,1231 €/kWh
Entre 36 kWc et 100 kWc0,06 €/kWh0,1070 €/kWh

Tarifs valables au 3e trimestre 2022, pour la période du 1er août au 31 octobre 2022

Source : Commission de Régulation de l’Énergie.

La TVA réduite

Afin de faciliter la production d’électricité verte, le gouvernement a mis en place une TVA réduite à 10%.

Pour être éligible à la TVA réduite, vous devez remplir les conditions suivantes :

  • votre installation photovoltaïque en autoconsommation doit être raccordée au réseau électrique
  • sa puissance doit être inférieure ou égale à 3 kWc
  • Les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE.

Subventions régionales et locales pour les panneaux photovoltaïques

Il existe un certain nombre de subventions locale pour vous aider financièrement dans votre projet de panneaux photovoltaïques :

FAQ

Quelle puissance de panneau photovoltaïque faut-il choisir pour sa maison ?

Pour une maison d’environ 100m², on conseillera généralement une puissance de 3 kWc. Toutefois, vous pouvez monter jusqu’à une puissance de 6 kWc si vous disposez d’équipements très énergivores (climatisation, piscine).

Peut-on faire installer des panneaux photovoltaïques dans toutes les régions ?

Oui, il est tout à fait possible d’en installer partout en France. En revanche, la production sera plus importante dans les régions à fort ensoleillement, avec un écart de production de près de 50% entre le nord et le sud de la France..

Peut-on poser des panneaux photovoltaïques soi-même ?

Oui, si vous optez pour un kit solaire, à condition d’être bricoleur. Toutefois, Il est conseillé de passer par des professionnels qualifiés et certifiés RGE pour pouvoir prétendre aux aides d’État et avoir la garantie d’un travail aux normes.

La vente d’électricité issue de panneaux photovoltaïques est-elle imposable ?

Oui, si la puissance totale est supérieure à 3 kWc. Elle est imposable au titre des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) non professionnels. En revanche, vous pouvez bénéficier d’une exonération d’impôt sur le revenu sous certaines conditions :
– si l’installation est inférieure à 3 kWc
– si l’installation est raccordée au réseau public en 2 points maximum
– si l’installation n’est pas dédiée à une activité professionnelle

Partager cet article